France: vers l’amélioration de la situation des migrants, demandeurs d’asile et réfugiés

bois_dormoy_2.jpg

Face aux difficultés liées à l’hébergement auxquelles sont confrontés les migrants, demandeurs d’asile et réfugiés en France, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé la création de 10 500 places dont 4 000 seront disponibles d’ici 2016.

Pour améliorer la situation d’accueil et d’hébergement en France des demandeurs d’asile, migrants et réfugiés, les autorités ont pris une décision qui s’inscrit dans le cadre du plan relatif à la prise en charge de ces derniers.

En effet, selon Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, 4 000 places supplémentaires vont être créées pour résoudre l’épineuse question liée à l’hébergement des réfugiés, demandeurs d’asile et migrants se trouvant sur le sol français.bois_dormoy_2.jpg

A travers cette décision, les autorités estiment lutter contre l’immigration irrégulière qui a pris une proportion inquiétante. En plus de 4 000 places, 5 000 places seront destinées aux réfugiés et 1 500 places aux migrants qui vivent dans des campements. Cela fera au total 10 500 places.

Cette décision intervient dans un contexte agité par les multiples évacuations de migrants dont celles controversées de la place de la Chapelle, de la place Pajol et des migrants bloqués par la police française à la frontière franco-italienne.

Des mouvements de solidarité envers les migrants se sont développés dans Paris. C’est ainsi que des associations et des partis politiques avaient demandé aux autorités françaises de décanter cette situation, à l’instar du Parti communiste français qui avait dépêché sur place ses élus.

Parmi eux, Fanny Gaillanne, elle est venue apporter son soutien aux migrants en leur préparant à manger et répondre à des urgences.

Afrik.com était allé à la rencontre des migrants hébergés dans le jardin de l’association « Bois Dormoy » dans le 18ème arrondissement. Selon Fanny, « il y a une urgence à gérer en termes d’endroit pérenne au profit des migrants qui vont continuer à venir ». bois_dormoy_3.jpg

Reste à savoir si ce projet du ministre Bernard Cazeneuve pourrait répondre aux attentes des soutiens de migrants qui réclament à cor et à cri l’amélioration de la situation de ces derniers en France.