France Télécom externalise en Côte d’Ivoire et au Cameroun

Le groupe français, France Télécom/Orange, externalise plus de 2000 tours-relais en Côte d’Ivoire et au Cameroun. Pour ainsi réduire ses coûts d’activité.

Destination Côte d’Ivoire et Cameroun. France Télécom/Orange, le groupe français de télécommunications externalise la gestion d’une partie de son activité, en l’occurrence plus de 2000 tours-relais, dans ces deux pays africains.

« France Télécom va confier le management de ces installations pendant 15 ans à la société africaine IHS, cotée à la Bourse de Lagos. IHS est une filiale de IHS Holding, dont la société d’investissement française Wendel est le premier actionnaire avec plus de 30% du capital », rapporte La-Croix.com citant le Financial Times. Et de préciser : « L’opérateur français va toutefois rester le propriétaire de ces sites ».

Le groupe français entend ainsi réduire ses coûts de gestion. Même s’il préfère mettre en avant son intérêt d’améliorer la couverture des réseaux mobiles en Côte d’Ivoire et au Cameroun.

« Les opérateurs télécoms sont confrontés en Afrique à une demande croissante de transport de la voix, alors que les revenus par abonné baissent. IHS est spécialisé dans la fourniture des infrastructures « passives » (des tours d’émission) ainsi que la fourniture d’énergie et de garanties de sécurité », souligne La-Croix.com citant le communiqué de France Télécom/Orange.

Après l’Afrique, Marc Rennard, le Directeur exécutif en charge de la zone Afrique chez France Télécom prévoit, par ailleurs, d’externaliser une partie de son activité dans ses filiales du Moyen-Orient et d’Asie.

En ce qui concerne l’Afrique, le groupe envisage d’ores et déjà de s’implanter au Kenya.