France : Nadine Morano offusquée par la présence d’une femme voilée sur une plage

L’eurodéputée UMP Nadine Morano s’est indignée à la vue d’une femme voilée sur une plage française. Et elle le fait savoir sur les réseaux sociaux.

« L’article le plus nul qu’il m’ait été donné de lire. Ça ne veut rien dire. Vous êtes pathétique », « On parle de Morano, ne t’attends pas à un billet réfléchi et pertinent », « En quoi cette femme voilée dérange? si elle a pas envie de montrer son cul vous allez l’obliger ? »… Les commentaires de ce type pleuvent sur les comptes Facebook et Twitter de Nadine Morano. L’eurodéputée UMP, en vacances, a publié ce lundi un billet d’humeur sur sa page Facebook pour dénoncer la présence, « quelques jours plus tôt », d’une femme voilée sur une plage française pendant que son mari piquait une tête. Une scène qui porte « atteinte à notre culture » et qui prouve, d’après elle, que cette femme voilée est soumise. Nadine Morano a établi cette conclusion sans avoir pris visiblement la peine de discuter avec cette femme.

« Voir cela sur le territoire des droits de l’homme est exaspérant ! » s’offusque Nadine Morano dans son billet d’humeur, accompagné d’une photo de la femme que l’eurodéputée a prise à son insu. « La France est un Etat laïque : il convient de l’aimer, de respecter sa culture et le droit des femmes, ou il convient d’aller vivre ailleurs ! »

« Est-ce que le fait de porter un voile sur la plage c’est ne pas respecter les lois de la République ? » s’est immédiatement indigné le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri. « C’est toujours la même qui se distingue à l’UMP… », a-t-il ajouté.

Florilège des expressions cultes de Nadine Morano

Ce n’est en effet pas la première fois que Nadine Morano se fait remarquer à travers de tels propos :

 En 2009, alors qu’elle occupe le poste de secrétaire d’Etat chargée de la Famille, elle suscite la polémique, lors d’une rencontre à Charmes (Vosges), en répondant à un chômeur qui l’interroge sur la place de l’islam dans l’identité nationale. Et c’est avec stupeur que les musulmans de France ont découvert qu’ils parlaient le « verlan » et qu’ils portaient des « casquettes à l’envers ». « Moi, ce que je veux du jeune musulman, c’est qu’il se sente Français quand il est français. C’est qu’il aime la France quand il vit dans ce pays. C’est qu’il trouve un travail. C’est qu’il ne parle pas le verlan. Qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers », lui répond alors Nadine Morano, rappelle Francetvinfo.

 « Me faire passer pour quelqu’un qui serait raciste alors que j’ai des amis qui sont justement Arabes, dont ma meilleure amie qui est tchadienne et donc plus noire qu’une Arabe », avait-elle déclaré sur France 5 en 2012, la femme politique tentait de se défendre face à ces accusations.

 Il y a « des quartiers où les enfants ne peuvent pas manger leur pain au chocolat car c’est le ramadan », déclarait-elle quelques mois plus tard sur Public Sénat, en prenant la défense de Jean-François Copé, à l’origine de la polémique sur le pain au chocolat.

 Nadine Morano renchérit sur un sujet à propos de la sécurité des enfants sous la responsabilité de moniteurs qui jeûnent pendant le ramadan dans les centres de loisirs. « Rappelez-vous cet été à Gennevilliers où le maire a été obligé de faire marche arrière parce que certains de ces moniteurs faisaient le ramadan et qu’il considérait que pour les enfants dont ils avaient la charge, il pouvait y avoir danger, vous croyez que ça ne porte pas à réflexion ? affirme-t-elle. On ne sait pas si nos enfants sont en réelle sécurité ».

Nadine Morano est-elle maladroite, raciste et/ou islamophobe ? Chose certaine, elle a fait de l’islam son cheval de bataille, à l’image du Front national qui, depuis l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti, ne cesse de surfer sur la vague de l’ « islamisation de la France ».