France-Maroc : « un partenariat d’exception », selon Manuel Valls

Le Premier ministre français Manuel Valls a vanté l’excellence des relations entre la France et le Maroc au cours d’un voyage jeudi dans le royaume.

A l’écouter, la brouille apparait comme définitivement enterré entre la France et le Maroc. Le Premier ministre Manuel Valls, en visite dans le royaume, a salué la qualité des relations d’amitiés entre les deux pays, ce jeudi. Il a rencontré son homologue marocain, Abdelilah Benkirane, ainsi que le roi Mohamed VI.

Lors d’une déclaration à la presse, le Premier ministre français s’est déclaré « heureux » du retour à la normal des relations entre la France et le Maroc, les qualifiant de « partenariat d’exception ». Depuis un an, une crise sans précédent avait remis en cause les relations entre les deux pays.

Une relation « spéciale »

Elle avait débuté après le dépôt de trois plaintes à Paris, en février 2014, visant le patron marocain du contre-espionnage, Abdellatif Hammouchi, pour « torture » et « complicité de torture », mais aussi suite à la descente policière effectuée jeudi 20 février à la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Paris, Chakib Benmoussa.

« Les relations entre les deux pays sont absolument spéciales et nous nous en réjouissons », avait indiqué le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane, selon un communiqué du Palais royal. Il a ensuite précisé que la coopération sécuritaire entre les services marocains et français avaient effectivement repris.

Manuel Valls a confirmé la tenue d’un séminaire intergouvernemental franco-marocain le 28 mai à Paris. Son collègue au ministère des Finances, Michel Sapin, est attendu au Maroc ce dimanche.