France : les actes et menaces contre les musulmans ont triplé en 2015

Selon un rapport de l’Observatoire national contre l’islamophobie publié ce jeudi, les actes et menaces islamophobes ont triplé en France, en 2015, notamment depuis les attentats du journal satirique « Charlie Hebdo ».

Le rapport de l’Observatoire national contre l’islamophobie publié ce jeudi 22 octobre 2015 est plus qu’inquiétant. Il révèle que les actes et menaces « islamophobes » ont triplé sur les neuf premiers mois de 2015 par rapport à la même période l’an dernier (330 contre 110). L’Observatoire national contre l’islamophobie établit un lien direct entre ces chiffres alarmants et les attentats contre le journal satirique français et hebdomadaire Charlie Hebdo en janvier 2015.

On observe par ailleurs une nette décélération au deuxième et troisième trimestres, où ont été recensés 52 et 56 actes et menaces, contre 222 au premier trimestre, dans la foulée des attentats de janvier à Paris, selon les chiffres communiqués par cette composante du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui s’appuie sur les plaintes et mains courantes recensées par le ministère français de l’Intérieur. « L’Observatoire national contre l’islamophobie ne peut que constater et déplorer cette progression constante et inquiétante des actes anti-musulmans », dénonce, dans le communiqué, le président de l’Observatoire et secrétaire général du CFCM, Abdallah Zekri.

Le 7 janvier 2015, un attentat au siège du journal Charlie Hebdo fait 12 morts : deux policiers et 10 journalistes. Une attaque menée par les frères Kouachi, deux Français, d’origine algérienne, qui suscite une vive émotion partout dans le monde. L’attentat est suivi par une mobilisation médiatique et politique sans précédent. Les participants se rassemblent contre le terrorisme et la liberté d’expression. Des dizaines de chefs d’Etat africains et internationaux marchent le 11 janvier à Paris, comme ils n’ont jamais marché pour des victimes du terrorisme en Afrique. Une vague de contestation agite alors le continent, notamment après la publication d’une nouvelle Une du journal français, représentant le prophète de l’islam.

Aujourd’hui encore, les attentats de Charlie Hebdo sont dans tous les esprits, suscitant de multiples débats au sein de la société française où de plus en plus de jeunes Français désœuvrés sont tentés de commettre des attentats contre leur propre pays où de se rendre en Syrie pour intégrer les rangs de l’organisation de l’Etat islamique. Comme l’affirment de nombreux experts sur la question, l’attitude de ces jeunes n’est pas liée à la religion mais plutôt à un malaise profond de la société dans laquelle ils vivent et qu’ils honnissent pour la plupart. Car pour certains, en lieu et place de se considérer comme des Français à part entière, se disent Français entièrement à part.