France : le risque de mortalité maternelle deux fois plus élevé chez les immigrées

Les femmes d’origine étrangère (hors UE) ont un risque de mortalité maternelle deux fois plus élevé que les femmes de nationalité française à cause d’une moins bonne prise en charge médicale des problèmes liés à la grossesse, écrit Le Nouvel Observateur.
C’est ce que révèle une étude récemment publiée par l’Inserm (Institut national de la santé et de recherche médicale) qui situe ce taux entre 9 et 13 décès pour 100.000 naissances vivantes pour toutes les femmes. Mais entre 2000 et 2002, ce taux, chez les femmes de nationalité française, était de 6,8 pour 100 000 naissances alors qu’il était de 14,9 pour 100 000 pour les femmes de nationalité étrangère non-européenne.