France : le patient suspecté d’Ebola n’est pas porteur du virus

Transféré d’urgence de Grenoble à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, un jeune homme ayant séjourné au Congo et en Sierra Leone, suspecté d’avoir contracté Ebola, n’est finalement pas porteur du virus.

Plus de peur que de mal. Le patient suspecté d’avoir contracté le virus Ebola en France n’est finalement pas porteur du virus. Les tests effectués, ce mardi 16 juin 2015, se sont révélés négatifs. Par ailleurs un second patient a été suspecté d’être porteur du virus, mais les résultats ont montré qu’il n’a pas contracté le virus Ebola.

Le jeune homme, arrivé à Grenoble après avoir séjourné au Congo et en Sierra Leone, deux pays touchés par le virus Ebola, s’était plaint de fortes fièvres, de vertiges et de symptômes grippaux. Par mesure de sécurité, il avait été transporté, à bord d’un véhicule spécial, à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, qui est équipé pour accueillir les malades d’Ebola. Les médecins avaient estimé « crédible » l’hypothèse d’un cas d’Ebola.

Depuis l’apparition du virus Ebola en décembre 2013, en Guinée, la France a été confrontée à deux cas d’Ebola. En novembre dernier, un employé d’une agence des Nations Unies travaillant en Sierra Leone a contracté le virus. Paris a accepté de la prendre en charge sur requête de l’OMS. Un mois auparavant, une infirmière de Médecins sans frontières, a fait l’objet d’une évacuation sanitaire médicalisée et sécurisée par avion spécial, après avoir contracté le virus en Sierra Leone.

Au total, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recensé 27 237 cas d’Ebola, dont 11 158 décès. L’épidémie a touché essentiellement la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia.