France : drame au sein d’une famille d’origine centrafricaine

Au moins un mort. C’est le bilan du drame qui s’est déroulé dans la nuit de vendredi à samedi dans l’appartement d’une famille, qui serait d’origine centrafricaine, en région parisienne. Une enquête a été ouverte pour déterminer pourquoi onze personnes ont tenté de se suicider.

Onze personnes défenestrées, dont un bébé décédé des suites de ses blessures et un père de famille blessé à l’arme blanche. C’est le morbide bilan du drame qui s’est produit dans l’appartement de la famille Kawa, d’origine centrafricaine selon la chaîne publique française France 2, dans la nuit de vendredi à samedi à la Verrières dans les Yvelines, en région parisienne. Les occupants de l’appartement auraient pris leur hôte pour le « diable » alors qu’il s’était levé pour donner à manger à son enfant en pleine nuit. Nu, il aurait été blessé par l’une des personnes présentes dans la maison avant de trouver refuge chez un voisin.
Sur les antennes de France 2, ce dernier a expliqué que la belle famille de M. Kawa lui reprochait d’avoir « un esprit satanique ». Le voisin parle également de « transe » pour décrire le comportement des victimes. L’une d’elles s’est jetée par la fenêtre avec un bébé de quatre mois. La petite fille s’est éteinte durant son hospitalisation.

Que s’est-il passé ?

Le père de famille est le seul à ne pas s’être défenestré. Il avait été chassé de son propre appartement. Les circonstances du drame restent encore floues. Différend familial ou délire religieux en seraient la cause. Les victimes ont été hospitalisées et certaines sont entendues dans le cadre de l’enquête qui a été a été ouverte. Le parquet de Versailles ouvrira une information judiciaire.