France : Des leaders religieux s’unissent contre le mariage des homosexuels

Pour la première fois en France, les leaders de plusieurs confessions religieuses ont diffusé une déclaration commune dans laquelle ils se prononcent contre le mariage et l’adoption par les homosexuels. Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon, nous explique la genèse de ce texte et pourquoi il l’a signé.

C’est une première. Les responsables des confessions religieuses de Lyon (Sud de la France) ont diffusé, mardi, une déclaration dans laquelle ils s’opposent au mariage homosexuel et à l’adoption par les couples de même sexe. Les leaders des cultes musulman, catholique, protestant, orthodoxe, juif et arménien se sont ralliés au texte, intitulé « Le mariage, c’est l’union d’un homme et d’une femme ». Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon et président de l’Union des mosquées Rhône-Alpes, nous explique comment est né ce document et pourquoi il y adhère.

Afrik.com : Comment est né ce texte ?

Kamel Kabtane :
Lors d’un rassemblement en novembre. Il y a eu un débat de fond entre les différentes composantes, où la question du mariage homosexuel a été abordée. Les réflexions faites lors de cette réunion ont été consignées et mises en forme par une équipe.

Afrik.com : Quel est votre objectif ?

Kamel Kabtane :
Notre objectif est d’interpeller l’opinion politique, à charge pour eux d’en faire ce qu’ils veulent.

Afrik.com : L’église réformée n’a pas signé la déclaration. Pourquoi ?

Kamel Kabtane :
L’église réformée était associée à la rédaction de ce communiqué. Son leader a dit qu’à titre personnel il était près à le signer dès demain, mais qu’il souhaite attendre en fonction de ce qui se décidera au niveau national. Je l’ai entendu et il n’y a pas matière à polémiquer.

Afrik.com : Le texte paraît à quelques mois de l’élection présidentielle…

Kamel Kabtane :
Tous les ans, nous nous réunissons et nous réfléchissons sur des thèmes de société. L’an passé, le sujet était les banlieues, là il s’agit du mariage des homosexuels. Nous n’avons pas voulu nous immiscer dans le champ politique pour influer ou soutenir tel ou tel candidat. Cette réflexion est arrivée à ce moment-là, mais elle n’a pas vocation à être une réflexion politique. Peut-être que les candidats seront à l’écoute des responsables religieux, peut-être pas.

Afrik.com : Pourquoi rejetez-vous le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels ?

Kamel Kabtane :
Le mariage doit être l’union d’un homme et d’une femme car il n’y a que ces unions qui permettent de procréer. Que serait un monde où cette règle ne serait plus respectée ? Pour ce qui est des enfants, ils doivent être élevés par un père et une mère. C’est pourquoi nous refusons l’aide à la procréation pour les couples homosexuels. Comment va vivre un enfant qui a deux mères ? Qui sera le père et qui sera la mère ?

Afrik.com : Plusieurs études indiquent que les enfants élevés par des couples gays et lesbiens ne développent pas plus de troubles que ceux de couples hétéros…

Kamel Kabtane :
Pour l’instant, nous avons émis une opinion. Ces études, si elles existent, nous ne les connaissons pas et je n’ai pas eu à les commenter ou à les lire. Il reste que, dans nos traditions, il est important qu’un enfant soit élevé par un homme et une femme.

Afrik.com : Vous est-il arrivé de recevoir un couple homosexuel qui souhaitait se marier ?

Kamel Kabtane :
Le problème ne s’est pas posé car les choses sont claires dans ce domaine.

Afrik.com : Que se passerait-il si cela arrivait ?

Kamel Kabtane :
Pour l’instant, nous n’avons pas à dire comment nous réagirions, mais il me semble impossible qu’un imam accepte de marier deux femmes ou deux hommes car ce n’est pas admis par notre religion. Le débat n’a jamais été porté dans la communauté car nous n’avons pas l’occasion d’en parler et que le coran est l’élément de réflexion qui dit ce qu’il faut et ne faut pas faire.

Afrik.com : Avez-vous reçu des messages d’approbation ou de désapprobation suite à cette déclaration ?

Kamel Kabtane :
Non.

Lire la déclaration interreligieuse