Vidéo, France, Algérie : pourquoi cet Algérien sans papier a été envoyé en prison

Un ressortissant algérien sans papier a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à dix mois de prison dont quatre avec sursis. Que lui reproche-t-on ?

Un Algérien sans-papiers a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris, ce mercredi 22 mai 2019, à dix mois de prison dont quatre avec sursis. L’homme âgé de 23 ans est poursuivi pour des « violences commises en raison de l’identité de genre ». Selon la presse française, notamment le Figaro, l’Algérien a été inculpé dans l’affaire de l’agression d’une à Paris.

Le jeune homme a été interpellé après l’agression d’une femme transgenre, le 31 mars, à Paris, en marge d’un rassemblement de la diaspora algérienne en France qui réclamait le départ du système. La manifestation avait eu lieu à la place de la République. La victime, une femme transgenre âgée de 31 ans, du nom de Julia, a été prise à partie par un groupe de manifestants.

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux et qui avait meurtri le monde entier qui avait dit son indignation, l’Algérien était montré en train d’agresser Julia à coups de poing. Il aura fallu l’intervention des agents de sécurité de la compagnie de transport public RATP pour voler au secours de la victime.

Le ressortissant algérien, qui était en situation irrégulière en France depuis 18 mois, a été condamné pour « violences volontaires sans incapacité totale de travail commises à raison de l’identité de genre ». Son sursis a été assorti d’une mise à l’épreuve et interdiction d’entrer en contact avec la victime et de paraître aux abords de son domicile.

Voir la vidéo et la violence des faits.