Forum de Bangui : la séléka veut un gouvernement d’union nationale

Trois jours après l’ouverture du Forum de Bangui en Centrafrique, les trois factions de la séléka se sont exprimées en faveur d’un gouvernement d’union nationale.

La Centrafrique traverse une crise politique sans précédent. Le forum de Bangui a pour but de réconcilier les différents groupes du pays et rétablir la paix. Depuis lundi, les personnes conviées à ce forum tentent de trouver des solutions afin de mettre fin à cette crise. A cet effet, le Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique ( Rpcr-séléka) a déposé un mémorandum dont les exigences sont identiques à celles des deux autres factions que comporte la séleka.

Le RPRC souhaite la mise sur pied d’un gouvernement d’union nationale et la nomination d’un nouveau Premier ministre issu du consensus. Ce gouvernement sera chargé de préparer des élections crédibles, transparentes, libres démocratiques et acceptables par tous », précise le mémorandum. Le RPRC souhaite également une libre circulation et la protection de tous les musulmans, sur l’ensemble du territoire centrafricain.

La séléka appelle au respect du droit à la citoyenneté des musulmans centrafricains et à la garantie de l’indépendance et de l’impartialité de la justice, avant d’exiger la reconstruction d’une armée qui prendra en compte les ex-séléka à 50%. La séléka espère que la pays va se développer économiquement et socialement.

Le retour à la paix et à la sécurité sera au cœur des débats afin de pouvoir mettre en place des élections au plus vite. A cet effet, les différents partis politiques du pays sont attendus au Forum, ainsi que la société civile et les partenaires internationaux. Des projets vont également être évoqués lors de ce Forum, comme la forme de la future armée centrafricaine ou les projets de société pour les 25 prochaines années.