Amandes de cajou, Fortes demandes de l’Europe : les bonnes affaires en Afrique de l’Ouest

Les amandes de cajou sont très appétissantes et les pays de l’Union Européenne en sont très friands. Cela explique la demande de plus en plus grandissante venant des pays de l’UE ; une situation qui, vraisemblablement, fait le bonheur des pays de l’Afrique de l’Ouest.

De janvier à octobre 2019, les importations en amandes de cajou vers l’UE ont connu une croissance de 16,1%, passant à 118 230 tonnes. Si le rythme des importations vers les pays de l’UE est maintenu en 2020, l’Europe pourrait devenir le deuxième marché de consommation devant l’Amérique et derrière l’Inde.

Certes, le Vietnam reste le premier fournisseur d’amandes de cajou au marché européen ; il fournit 74% sur l’ensemble des importations, mais ces dix derniers mois, certains pays africains ont fait de belles progressions pour satisfaire les demandes de l’Europe. La Côte d’Ivoire s’est particulièrement fait remarquer. Elle est le quatrième fournisseur du marché européen derrière le Vietnam, l’Inde et le Brésil dont les exportations en amande de cajou ont progressé de 87% et ont atteint 1 799 tonnes. Le Burkina-Faso s’est aussi surpassé en obtenant une hausse de 83% pour grimper à 1 412 tonnes.

Avec le plus faible volume au départ, le Bénin fait la plus grande progression ; une croissance de +286% qui lui permet de passer à 834 tonnes. Il est suivi par le Nigeria qui a connu une croissance de +101% à 366 tonnes. Par contre, la Guinée-Bissau a connu une baisse avec -29% pour 225 tonnes. La Guinée connaît également une régression de -18% et passe à 60 tonnes.

Retrouver avec CommodAfrica plus d’information sur les marchés mondiaux des matières premières agricoles

Retrouver notre sélection de recettes à base de noix de cajou