Football : un Français pour éteindre le feu dans la maison Sénégal

Bruno Metsu a été nommé en remplacement de l’Allemand Schnitger. Il récupère une équipe des Lions actuellement dernière de son groupe aux éliminatoires de la CAN.

Le Français Bruno Metsu prendra prochainement ses fonctions d’entraîneur de l’équipe nationale de football du Sénégal, cependant que le contrat de l’Allemand Peter Schnitger n’a pas été renouvelé à son expiration. Par ailleurs, la direction technique de l’équipe a été confiée à Mama Sow, qui dirigeait jusqu’alors l’équipe de la douane (D1 sénégalaise).

L’information, révélée par l’agence PANA, n’a pas surpris tant les résultats de l’équipe nationale sont décevants actuellement. A l’issue des deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2002, les Sénégalais sont en effet derniers de leur groupe.

Un tigre dans le moteur des Lions ?

Un groupe peu relevé, puisque les compétiteurs des Sénégalais y sont le Togo, l’Ouganda et la Guinée. Mais un groupe indécis également : si les Lions y ont encaissé une défaite et un nul en deux matches, leurs adversaires ougandais et guinéen n’ont pas particulièrement brillé non plus, alternant l’à peine convenable et le très mauvais. Une place reste donc à prendre derrière le Togo, et le jeu est ouvert.

Le challenge n’en sera pas moins difficile pour Bruno Metsu. Après sa carrière de joueur professionnel (250 matches en D1 française), ce dernier a déjà entraîné une équipe de D1, Lille, ainsi que trois équipes de D 2 française : Valenciennes, Sedan (actuellement en D1) et Valence.

Metsu est-il bien le tigre que les Lions veulent mettre dans leur moteur ? En tous cas, l’un des apports immédiats de sa collaboration au destin des Lions pourrait être de faciliter la  » libération  » par leurs clubs respectifs des joueurs sénégalais évoluant en France à l’occasion des rencontres internationales. Et ce, bien que les deux meilleurs Lions, Mamadou Diallo et Djibril Diawara, évoluent respectivement à Tampa Bay (Floride) et à Sunderland (Angleterre).