Fin du suspense en Côte d’Ivoire : Patrick Achi reconduit à la Primature, Tiémoko Koné propulsé à la Vice-présidence


Lecture 2 min.
Patrick Achi, Tiemoko Meyliet Koné
Patrick Achi et Tiemoko Meyliet Koné

La Côte d’Ivoire connaît, depuis quelques minutes, son Premier ministre ainsi que le vice-président de la République.

Le suspense n’aura duré qu’une semaine. Alassane Ouattara, à l’occasion de son adresse à la nation, depuis Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d’Ivoire, ce mardi, a levé le voile sur celui qui va occuper les fonctions de Premier ministre. En fait, le Président ivoirien a renouvelé sa confiance au successeur de Hamed Bakayoko, Patrick Achi, lui qui occupait le fauteuil depuis mars 2021 et qui a déposé sa démission, il y a environ une semaine. La principale mission de Patrick Achi est de présenter une équipe resserrée qui tranche avec la précédente à effectif pléthorique, pour faire face à la morosité économique.

Trente (30) ministres dont les noms seront connus de la semaine au lieu de la quarantaine qui, jusque-là, dirigeaient les affaires de l’État depuis le mardi 6 avril 2021. Le premier gouvernement formé par Patrick Achi était, en effet, composé de 37 ministres et 4 secrétaires d’État, donc au total 41 membres, ce qui était déjà une progression dans le sens de la réduction du nombre par rapport au gouvernement précédent fort de quelque 47 membres (41 ministres et 6 secrétaires d’État).

Deuxième nouvelle forte : Alassane Ouattara a enfin trouvé un successeur à Daniel Kablan Duncan, qui a démissionné du poste de vice-président demeuré vacant depuis juillet 2020. L’heureux élu a pour nom Tiémoko Koné. Jusqu’à sa nomination, l’homme également pressenti pour occuper la poste de Premier ministre était, depuis 2011, le gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Le technocrate de 66 ans est un habitué des allées du pouvoir pour avoir été directeur de cabinet avec rang de ministre du Premier ministre Guillaume Soro, de 2007 à 2010.

Alassane Ouattara a peut-être trouvé en celui dont il a vanté les mérites ce jour à Yamoussoukro, son dauphin pour les échéances électorales de 2025. En tout cas, Tiémoko Koné devient pour l’instant le dauphin constitutionnel du chef de l’État ivoirien.

A lire : Cote d’Ivoire : la nomination d’un nouveau Premier ministre attendu la semaine prochaine

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter