Fin des consultations sur les réformes politiques en Algérie

Les consultations politiques ordonnées par le chef d’Etat algérien Abdelaziz Bouteflika pour réformer le pays, et conduites pendant un mois par le président du Sénat Abdelkader Bensalah et deux conseillers présidentiels, se sont achevées mardi, rapporte. Une source officielle a précisé à l’AFP que « l’instance a tenu en moyenne trois rencontres par jour. Elle a reçu tous les partis politiques agrées hormis le Rassemblement pour la culture et la Démocratie (RCD), le Front des forces socialistes (FFS) et Parti socialiste des travailleurs (PST) », qui ne croient pas en la volonté de changement des autorités. Dans un discours prononcé le 15 avril, M. Bouteflika avait annoncé des réformes en réponse à la vague de protestations sociales et politiques qui secouent l’Algérie dans la foulée des révoltes arabes.