Fin de la visite au Maroc de Condoleezza Rice

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a achevé dimanche après-midi à Rabat son périple en Afrique du Nord, étape au cours de laquelle elle a eu une série d’entretiens avec les responsables marocains sur plusieurs questions, notamment le conflit du Sahara occidental.

« Il est temps que le conflit sahraoui soit résolu. Il va y avoir une nouvelle série de négociations, nous allons la soutenir, il y a de bonnes idées sur la table, et il y a des moyens d’aller de l’avant », a souligné Mme Rice, lors d’un point de presse conjoint avec son homologue marocain, Taïeb Fass-Fihri.

Le Maroc et le Front Polisario ont mené quatre séries de négociations à Manhasset, près de New York, sans réaliser d’avancées. Une nouvelle série de négociations est prévue à une date ultérieure.

« Nous n’avons pas besoin de repartir de zéro. Ce que nous recherchons, c’est une solution mutuellement acceptable », a ajouté le chef de la diplomatie américaine, citée par l’agence marocaine MAP.

Le Maroc propose une large autonomie de cette ancienne colonie espagnole sous sa souveraineté, une initiative rejetée par le Front Polisario qui réclame l’indépendance du territoire via un référendum d’autodétermination.

A la veille de la visite de Mme Rice à Rabat, le porte-parole du gouvernement marocain Khalid Naciri avait souhaité que Washington « contribue à faire sortir ce dossier de l’impasse ».

Le conflit du Sahara occidental hypothèque les relations entre le Maroc et l’Algérie, ainsi que le processus d’intégration au sein de l’Union du Maghreb arabe (UMA) qui regroupe également la Libye, la Tunisie et la Mauritanie. Evoquant la tension entre Rabat et Alger, Mme Rice a estimé « extrêmement important que le Maroc et l’Algérie aient de bonnes relations ».

Samedi soir, Mme Rice avait rencontré notamment le Premier ministre marocain Abbas El Fassi et le ministre de l’Intérieur Chakib Benmoussa. Elle n’a, cependant, pas rencontré le roi Mohammed VI, actuellement en tournée dans l’est du pays pour l’inauguration de plusieurs projets socio-économiques.

Au cours de sa tournée en Afrique du Nord, Mme Rice s’est rendue à Tripoli, à Tunis et à Alger.