Fin de la fête tunisienne de l’Internet

La seconde édition de la fête tunisienne de l’Internet a pris fin dimanche à Tunis. Entre conférences et manifestations de fournisseurs d’accès, l’initiative réaffirme l’investissement de la Tunisie en matière de nouvelles technologies de l’information.

Vitrine de la culture numérique du pays, la fête tunisienne de l’Internet s’est achevée hier à Tunis. Deux journées de conférences sous le thème de  » l’Internet et le commerce électronique  » ont débuté ces festivités organisées par l’Agence Tunisienne d’Internet. Quatre fournisseurs d’accès nationaux ont également participé à l’événement, qui se s’est terminé, dimanche, par une remise de prix relatifs aux meilleurs sites tunisiens.

L’investissement de l’Etat

La première journée fut l’occasion pour le ministre des Communication, M Ahmed Friaâ, de rappeler quelques récentes réalisations en matière d’Internet dans le pays. Il aura notamment évoqué l’initiative du » bus 7 novembre de l’Internet « , destiné à l’initiation des jeunes dans les zones rurales ainsi que le système du dinar électronique mis en place depuis le 29 août dernier.

Entre concours, intervenants et démonstrations, le ministère de l’Education, celui de la Santé Publique, l’Institution de Recherches en Sciences Informatiques et Télécommunications (IRSIT) ainsi que le fournisseur d’accès PlaNet Tunisie ont également animé ces journées qui auront vu la remise des Oscars Web. Des lauréats en or, en argent ou en bronze, classés en quatre catégories pour les meilleurs sites du pays.

Avec ce grand rendez-vous annuel de l’Internet organisé dans la capitale, la Tunisie montre toute sa considération pour un domaine où elle ne compte pas rester en marge et où elle compte même innover.