Femme et patron

L’Association des Femmes chefs d’entreprises du Maroc travaille depuis deux ans et demi à une vraie participation des décideuses chérifiennes au débat économique. Elle a déjà enregistré d’importants succès. Interview de la patronne des patronnes marocaines, Saloua Karkri Belkeziz.

Le patronat marocain est également féminin. Saloua Karkri, 40 ans, a créé en septembre 2000 l’Association des Femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM), pour donner droit de citer aux décideuses chérifiennes dans la vie économiques du pays. Derrière cette femme d’excellence – honorée l’année dernière par l’Express international du Prix de la femme d’affaires 2002- l’association regroupe aujourd’hui près de 100 membres et à déjà à son actif de belles réussites.

Afrik : Pourquoi avoir créer l’AFEM ?

Saloua Karkri Belkeziz : Il y a au Maroc des femmes dirigeantes d’entreprise. Qui créent des emplois, qui font parties du paysage économique. Mais elles ne participent pas aux débats sur l’environnement du monde de l’entreprise. Il n’y a pas de raison pour qu’elles aient les même devoir et pas les mêmes droits que les hommes. L’association a été créée pour impliquer les femmes dans les cercles de décisions nationaux, les instances économiques et patronales.

Afrik : Est-ce l’unique vocation de l’association ?

Saloua Karkri Belkeziz : Nous avons également créé l’association pour montrer l’exemple et encourager les femmes à s’investir dans une carrière professionnelle. Les femmes qui occupent des postes importants sont souvent célibataires ou divorcées. Nous voulons montrer qu’il est possible de concilier une vie de famille et des choix professionnels. Enfin l’AFEM offre une nouvelle image de la femme marocaine. Nous nous sommes structurées pour favoriser l’ouverture à l’internationale pour que nous puissions exporter nos productions et nos services. L’AFEM est affiliée au réseau des Femmes chefs d’entreprise mondiales (FCEM) ce qui ouvre la porte à plus de 30 000 partenaires.

Afrik : Comment a été accueillie la création de l’association dans le monde professionnel ?

Saloua Karkri Belkeziz : J’ai opéré par consensus. Il a fallu négocier avec le patronat  » homme « . Plusieurs réunions ont été nécessaires pour convaincre les dirigeants de la Confédération de générale des entreprises du Maroc (CGEM, l’équivalent du Medef français, ndlr). Car nous exigions – et nous avons obtenu – une affiliation statutaire à la CGEM. Nous avons aujourd’hui deux sièges au bureau exécutif. En 40 ans d’existence, c’est la première fois que des femmes entrent au sein du comité de direction de la Confédération.

Afrik : Etes-vous pleinement reconnus au niveau des instances de l’Etat ?

Saloua Karkri Belkeziz : On nous sollicite désormais pour n’importe quel dossier économique. Nous avons même fait partie d’un voyage d’affaires avec sa Majesté le Roi en février 2001 en Chine. Une première.

Afrik : Vous avez multiplié vos membres par 10 en moins de trois ans. Comment expliquez-vous cela ?

Saloua Karkri Belkeziz : Nous sommes aujourd’hui 98 membres actifs. L’association n’est pas ouverte uniquement aux femmes créatrices d’entreprises mais également à toutes les décideuses marocaines. Celles qui ont un vrai pouvoir de décision dans leur entreprise. Le nombre de nos adhérents témoigne d’un réel besoin. Les femmes chef d’entreprise existaient mais elles étaient éparpillées. Elles ont soif de vie associative. Nous n’avons pas fait d’actions de communication spécifiques pour recruter nos membres. Cela c’est fait spontanément. C’est maintenant que nous allons vraiment nous développer. Grâce à l’aide de l’Union Européenne dans le cadre du Programme d’appui aux associations professionnelles (PAAP) dont nous sommes bénéficiaires. Les fonds nous ont permis de mettre en place une structure permanente et de recruter une déléguée générale.

Afrik : Quelles grosses actions avez-vous prévues ?

Saloua Karkri Belkeziz : Nous organisons du 20 au 22 février un forum international à Casablanca sur le thème  » Investissement et partenariat « . L’événement est organisé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi et sera présidé par le Premier ministre, Driss Jettou.

Visiter les sites :

Association des Femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM).

Femmes chefs d’entreprise mondiales (FCEM).

Le Forum expo (20-22 février 2003) de l’AFEM.