Fela Kuti et Burna Boy inspirent le Super Eagle Troost Ekong

Troost Ekong (02 nov 21)
Troost Ekong

Le défenseur central des Super Eagles du Nigeria et de Watford, William Troost-Ekong, qui s’est récemment marié, a nommé la légende de l’afrobeat Fela Anikulapo Kuti et le chanteur primé aux Grammy Awards, Burna Boy, comme des personnes qui l’inspirent. Il l’a révélé en s’adressant au site officiel de Watford, à l’occasion du «mois de l’histoire des Noirs».

Mort le 2 août 1997 à Lagos, la légende de l’afrobeat, Olufela Olusegun Oludotun Ransome-Kuti, dit Fela Kuti, également connu sous le nom de Fela Anikulapo Kuti, continue d’inspirer la nouvelle génération. C’est le cas pour le défenseur international nigérian de Watford de 28 ans, William Troost-Ekong. Ce dernier a cité Fela Anikulapo Kuti et le chanteur primé aux Grammy Awards, Burna Boy, comme des personnes qui l’inspirent.

Il l’a révélé en s’adressant au site officiel de Watford, à l’occasion du «mois de l’histoire des Noirs», qui est un mois spécial (octobre) pris àprofit pour mettre en lumière le travail des «Noirs» et reconnaître leurs réalisations dans la société. Selon Ekong, il est inspiré par les messages contenus dans les chansons de Burna Boy.

«Sa musique m’inspire, peut-être comme un Fela des temps modernes, car il a également des messages très forts dans sa musique et j’aime ce qu’il représente. Il a d’excellents liens avec le Royaume-Uni et venant d’origine nigériane, c’est quelqu’un chez qui je peux m’identifier», a dit le jeune joueur.

Insistant sur Fela Anikulapo Kuti, qui est considéré comme le pionnier de l’afrobeat, le défenseur nigérian a déclaré : «J’aime ce qu’il représente, c’est l’individualisme et aussi la bonne musique qu’il fait, toutes ses chansons, les messages, les leçons de vie, donc à tous ceux qui n’ont pas entendu la musique de Fela, je le recommanderais sans hésiter».