Facebook s’implante en Afrique et ouvre un bureau à Johannesburg

Le réseau social américain « Facebook » va ouvrir un bureau à Johannesburg en Afrique du Sud, son premier sur le Continent.

Signe de l’attrait économique de l’Afrique pour le réseau social américain Facebook, le groupe qui figure dans le top 10 des entreprises des Etats-Unis à la bourse de Wall Street, a annoncé lundi l’ouverture d’un bureau à Johannesburg, la capitale économique sud-africaine, dans un communiqué.

Le géant américain a un but précis. Il s’agit d’aller à la conquête du marché publicitaire en pleine expansion en Afrique en procurant aux annonceurs des solutions adaptées pour toucher la catégorie de la population visée en fonction des utilisateurs africains de Facebook. Des partenariats avec des entreprises de publicités et des opérateurs télécoms locaux vont être développés.

Près de 120 millions d’utilisateurs en Afrique

Ils sont déjà 120 millions sur le continent à la fin du mois de juin à utiliser Facebook, un chiffre qui est en hausse de 20 % par rapport à celui de septembre 2014. La plupart des utilisateurs se connectent avec leur téléphone mobile. Le réseau social américain entend cibler ce support en fournissant aux entreprises publicitaires déjà présentes sur ce réseau d’autres formats publicitaires par la vidéo. Le groupe a prévu de tirer des téléphones mobiles deux tiers de ses revenus, dès cette année.

L’entreprise américaine veut commencer par ce développer dans douze pays pays d’Afrique saharienne ciblé : le Kenya, le Nigeria, l’Afrique du sud, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, la Zambie, le Mozambique et l’Ethiopie.