EXPOSITION DES ŒUVRES PHOTOGRAPHIQUES DE ZADIC KANGUFU MAGILA

J’ai présenté mes photographies à la Fête de l’Humanité à LA COURNEUVE près de PARIS du 16 au 18 septembre 2011. Mon travail artistique porte sur le patrimoine culturel, historique et touristique de la République Démocratique du Congo.

Les Journées Européennes du Patrimoine, qui se tiennent chaque année le deuxième week-end de septembre, constituent un moment privilégié de découverte et de connaissance du patrimoine en France.

Cette manifestation ouvre les portes de la culture sous la forme d’une université populaire au cours de laquelle chacun selon ses disponibilités, ses désirs et ses centres d’intérêt.

Coïncidence du calendrier, le Parti Communiste Français célèbre aussi l’histoire du mouvement ouvrier au cours des trois jours de la Fête de l’Humanité qui regroupe tous les pays du monde au parc départemental de La Courneuve.

C’était pour moi une grande satisfaction de voir le stand de mon pays la République Démocratique du Congo installé au milieu de l’immense foire internationale où tous les arts se croisent : musique, photographie, théâtre, peinture et gravure, cinéma, littérature…

Toutes les manifestations des plus ludiques aux plus exigeantes se vivent, et se partagent.

Ce sont autant d’initiatives qui portent haut une politique culturelle de proximité accessible, donnant toute leur place aux artistes.

La culture peut changer l’image d’un peuple, bousculer les mentalités, et jeter des ponts entre les peuples.

Conçu comme un village avec des pavillons, la RDC a occupé un espace au 66, avenue Salvador Allende à côté de l’Irak et de l’Algérie. L’exposition photographique avait retenu l’attention de nombreux visiteurs.

J’ai exposé sous le pavillon, de l’espace pédagogique et gastronomique, trois magnifiques photographies de grand format de sites touristiques congolais.

Ces clichés sont une invitation au rêve qui permet au public de vagabonder au fil des descriptions parmi certains sites prestigieux ou insolites, mais toujours révélateurs ou emblématiques de l’identité congolaise.

Ces photographies illustrent la pêcherie Wagenia à Kisangani, qui a conservé la tradition des nasses attachées aux poteaux de bois ; la plage Kumbi qui longe la côte de l’Océan Atlantique. Cette plage située à Nsianfumu dans la province du Bas-Congo, est un lieu d’histoire et de mémoire pour l’humanité. Elle fut le lieu de départ des esclaves congolais vers le Brésil.

La troisième photo représente le pont de la Ruzizi, qui enjambe la rivière du même nom, qui est situé au poste frontalier des villes de Bukavu et de Cyangungu (RWANDA). Les Lacs Kivu et Tanganyika sont reliés par la rivière Ruzizi.

La journée du 18 septembre a été animée par de concerts grand public, tel celui du camerounais Yannick Noah, dont la voix fluide semble jaillir du cœur, sans artifices, ni détours. Sa spontanéité est le fruit d’une passion pour la musique.