Expo nomade : la caravane passe par Paris

La galerie parisienne Cargo 21 accueille jusqu’au 22 avril prochain l’exposition nomade  » Zerbia « . Cinq artistes sont à découvrir. Ils s’expriment par la peinture, la sculpture, la photographie et la vidéo. L’art total, du Maroc à la Goutte d’Or.

Les artistes de  » Zerbia, expo nomade du Maroc à la Goutte d’Or  » ont trouvé leur oasis : la galerie Cargo 21, qui les héberge jusqu’au 22 avril prochain. L’espace est clair et accueillant. On est un peu comme chez soi dans ce petit coin du 18ème arrondissement de Paris, choisi par Jean-Marc Bongo pour y installer un atelier qui se transformera peu à peu en galerie pour les talents de passage.

 » Cet endroit a pour vocation de faire bouger le quartier. Les gens qui y vivent retrouvent ici une petite part de leur culture. Nos visiteurs ne vont jamais dans les musées ni dans les galeries. Il y a beaucoup d’enfants qui passent après l’école et trouvent chez nous un havre de paix « , explique Jean-Marc Bombeau.

On peut à loisir découvrir les étonnants polaroïds retravaillés au moment du développement avec un clou ou un caillou par Hamid Ouchebouq et Alain Burosse. De petits formats dont la poésie et la maîtrise rappellent les miniatures orientalistes. Puis passer aux portraits photographiques de Tshi. Du noir et blanc pur et profond pour capter les rides et les peaux de lait, les yeux sombres et les chevelures de jais.

Bled parisien

Quant au couple formé par Soizic et Willy Kaltex, il semble guidé par la phrase de Francis Picabia,  » Il faut être nomade, traverser les idées comme on traverse les pays et les villes « . Résultat : une exploration passionnée de supports différents comme la sculpture, la peinture ou encore la vidéo . Vous vous perdrez dans les visions du désert de Soizic ou dans les yeux de son  » Chaplin au Maroc  » – pigments sur louha, l’ardoise coranique en bois – qui rappelle étrangement les portraits égyptiens du Fayoum.

Du métissage donc et de l’originalité pour cette caravane d’artistes qui a d’abord parcouru le sud marocain, de Sidi Ifni à Erfoud, avant de se poser à Paris, d’où ils repartiront vers le sud.  » Le bled c’est ici, à la Goutte d’Or et notre oasis c’est la galerie « , dit en riant Soizic Kaltex. Profitez-en, parisiens, car ils ne sont que de passage.

Zerbia, expo nomade. Du 31 mars au 22 avril. Vendredi, samedi et dimanche de 14 à 20h. Entrée libre. Ateliers portes ouvertes les mercredis 4, 11 et 18 avril de 14 à 17h.

Soirées surprises nomades les samedis 7, 14 et 21 avril de 19 à 22h.

Galerie Cargo 21. 21, rue Cavé, 75018 Paris. Métro Château-Rouge. 01 42 23 56 56.