Existence ou non d’une base militaire française au Bénin : le général Thierry Burkhard tranche


Lecture 3 min.
Les généraux Fructueux Gbaguidi et Thierry Burkhard
Les généraux Fructueux Gbaguidi et Thierry Burkhard

Depuis quelques mois, la question de la présence ou non d’une base militaire française au Bénin anime les débats dans le pays. Des hypothèses faisaient même du Bénin le prochain point de chute de Barkhane après son départ du Sahel. Le général Thierry Burkhard, chef d’état-major des armées françaises en visite au Bénin, ce samedi, a tranché la question.

Sur invitation du général Fructueux Gbaguidi, chef d’état-major des armées béninoises, le général Thierry Burkhard, son homologue français a effectué une visite rapide, ce samedi, au Bénin. Cette visite entre dans le cadre des liens de coopération militaire entre les deux pays. C’était en même temps l’occasion pour les deux chefs militaires de trancher, une fois pour toutes, une question qui taraude l’esprit des Béninois, depuis quelques mois. Une question demeurée dans les esprits en dépit de la réponse négative fournie aux hommes des médias par le porte-parole du gouvernement béninois, à l’occasion d’une de ses conférences de presse.

Thierry Burkhard réfute l’existence d’une base militaire française au Bénin

La visite de l’hôte français a donné lieu à une conférence de presse commune avec son homologue béninois. Et la question tant attendue a été posée au général français dont la réponse s’est faite claire et sans ambiguïté. « Non, il n’y a pas une base militaire permanente française au Bénin. Il n’y a pas de mission militaire française permanente au Bénin », précise-t-il. Occasion pour Thierry Burkhard d’expliquer un peu le fonctionnement de la coopération militaire entre le Bénin et la France.

De cette explication, il ressort que lorsque le Bénin exprime un besoin dans ce cadre, des militaires français viennent soit du Sénégal où se trouve, depuis le 1er août 2011, le « pôle opérationnel de coopération à vocation régionale », soit directement de la France. Ils restent sur place à l’intérieur d’une base militaire béninoise juste le temps de leur mission et se replient une fois la mission exécutée. Et le général Burkhard de conclure : « Il n’y a aucune velléité de l’armée française d’installer une base militaire au Bénin et il n’y a pas une demande des forces armées béninoises d’installation d’une mission permanente qui stationnerait ici ».

Fructueux Gbaguidi confirme

Prenant la parole à son tour, le général Fructueux Gbaguidi s’est employé à renchérir les propos de son homologue. « Non, il n’y a pas de base militaire française au Bénin. Non, il n’est pas envisagé la mise en place d’une base militaire française au Bénin », insiste-t-il. Le chef d’état-major des armées béninoises a également indiqué que l’implantation d’une base militaire est une décision bilatérale. Il faut que le pays qui veut recevoir la base en fasse la demande à l’autre et vice versa. Or, dans le cas d’espèce, « le Bénin n’a pas reçu de demande [et] le Bénin n’a pas fait de demande », a précisé Fructueux Gbaguidi. Et d’ajouter : « Une base militaire est légale. Aucune loi n’a prévu la mise en place d’une base militaire française au Bénin. Une base militaire est physique avec des bâtiments, des armes lourdes, avec des aéronefs ».

Les clarifications apportées par les deux chefs militaires contribueront certainement à calmer le débat sur la question de la présence d’une base militaire française au Bénin. Un débat qui a pris une certaine ampleur dans un contexte d’extension du sentiment anti-français dans la sous-région.

Avatar photo
Historien, Journaliste, spécialiste des questions socio-politiques et économiques en Afrique subsaharienne
Facebook Linkedin
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter