Exilé en Côte d’Ivoire depuis cinq ans, Blaise Compaoré rêve de retourner au Burkina

Blaise Compaoré

Cela fait 5 années que l’ancien Président burkinais a fui son pays suite à son expulsion du pouvoir. Il vit, depuis, en exil en Côte-d’Ivoire et a même obtenu la nationalité de son pays d’accueil. Mais l’ancien Président nourrit de plus en plus l’espoir de retourner au Burkina, cible des groupes terroristes.

Depuis 5 ans qu’il y habite, Blaise Compaoré mène une existence plutôt discrète à Abidjan. Hormis quelques voyages à l’étranger, ses vacances au Sénégal ou ses soins au Maroc, il quitte rarement son domicile du bord de l’Ebrié.

Il continue pourtant à avoir un regard attentif sur la politique du pays ainsi que l’évolution de son parti politique, le CDP. Il reçoit immanquablement dans sa résidence la visite des responsables du parti, qui traverse une période de dissensions internes. Il a reçu à Abidjan, en septembre passé, Léonce Koné et Eddie Komboïgo pour gérer un différend au sein du CDP.

Pour Emile Kabore, proche compagnon en exil avec le Compaoré, condamné à une peine de trente ans de réclusion criminelle pour l’affaire de coup d’Etat au Burkina en 2015, « leurs ambitions personnelles leur font oublier d’où ils viennent. Blaise Compaoré, c’est le fétiche du CDP ». Ce proche de Compaoré précise que l’ancien Président a émis le vœu de revenir sur sa terre natale.

En effet, l’ancien chef du gouvernement du pays des hommes intègres a fait parvenir, en avril dernier, une lettre à l’actuel homme fort du Burkina, Kaboré. Dans cette lettre, il déclarait sa disponibilité à soutenir les initiatives en faveur de la paix au Burkina, dernièrement en proie à de violentes attaques de groupes terroristes ; lettre dont Kaboré déclare avoir pris acte.

A lire aussi l’analyse de Noah Edzimbi François Xavier, Doctorant en Science Politique à l’Université de Yaoundé II : les raisons de la nostalgie Compaoré au Burkina