Evasion en France d’un détenu musulman radicalisé : un lien avec les attentats de Paris?

Un détenu musulman radicalisé s’est évadé de la prison de Clairvaux, dans le département de l’Aube en France depuis trois semaines, ont annoncé, ce mercredi, des sources proches du dossier. Il s’agit d’Eric Youssef qui après une permission, n’est pas revenu à la maison centrale de Clairvaux. Est-il en lien avec les attentats de Paris commis le 13 novembre dernier ?

Moins d’une semaine après les attentats de Paris qui ont coûté la vie à au moins 130 personnes et fait plus de 200 blessés, une source proche du dossier a annoncé, ce mercredi, qu’un détenu musulman radicalisé s’est évadé de la maison centrale de Clairvaux dans le département de l’Aube. Il s’agit d’un certain Eric Youssef.

« Le détenu s’est évadé , il y a environ trois semaines à l’occasion d’une permission de sortie », affirme une source proche du dossier. Ce dernier alors en permission n’a jamais regagné la prison de Clairvaux. Connu pour sa radicalisation à l’islam durant sa détention, son non-retour à la maison d’arrêt suscite la controverse.

En effet, certains membres du personnel administratif de la prison se sont opposé à la permission de ce détenu qualifié de « vindicatif ». Frédéric Stoll, syndicat de FO-pénitentiaire, s’est dit « étonné » d’une permission pour un tel détenu qui avait été condamné en 2006 à vingt ans de réclusion pour le meurtre d’un commerçant à Versailles, en 2004.

Une information qui pour l’heure n’a pas été confirmée par la Direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP) dont dépend la prison de Clairvaux. Toutefois, s’il s’avère que le détenu s’est bien évadé quelques jours avant les attentats de Paris, son lien avec les terroristes pourrait être établi.

Depuis le 13 novembre dernier, la France est en état d’alerte. L’état d’urgence a été décrété au niveau national. La sécurité a de fait été renforcée pour éviter de nouvelles attaques. Ce mercredi, une attaque de grande ampleur a été déjouée en banlieue parisienne.