Ethiopie – révélation Wikileaks : un journaliste contraint à l’exil

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a constaté la diffusion, par le site spécialisé dans la divulgation de documents secrets Wikileaks, d’un document mettant en exergue les projets du gouvernement éthiopien de vouloir fermer le principal journal indépendant du pays, Addis Neger. Seulement voilà, Wikileaks n’a pas divulgué sa source au moment de diffuser l’information. Il s’agit d’un journaliste éthiopien, Argaw Ashine. Il a été convoqué par la police éthiopienne, le 8 septembre, qui lui avait laissé 24h pour donner le nom de son correspondant, celui à l’origine de la fuite, faute de quoi il s’exposerait à « des conséquences non spécifiées ». A la suite de cet entretien et pour des raisons de sécurité, Argaw Ashine, qui travaille pour Nation Media Group, a choisi de quitter le pays.