Ethiopie : plus de 100 personnes tuées dans une attaque

Plus de 100 personnes ont été tuées, ce mercredi 23 décembre, au cours d’une attaque perpétrée par des hommes armés, dans l’ouest de l’Éthiopie.

La Commission éthiopienne des droits de l’Homme (EHRC), a indiqué que plus de 100 personnes ont été tuées, ce mercredi 23 décembre, au cours d’une attaque perpétrée par des hommes armés, dans l’ouest de l’Éthiopie. « Plus de 100 personnes ont été tuées par des tirs perpétrés par des hommes armés », a indiqué l’organisme indépendant, rattaché au gouvernement.

Précisant que l’assaut a eu lieu dans la région de Benishangul-Gumuz, la Commission a indiqué avoir reçu « des preuves photographiques inquiétantes » détenues par des rescapés qui décrivent cette attaque ayant fait au moins 36 blessés par balles qui ont été acheminés dans un hôpital de Bulen, à environ 90 km du lieu de l’attaque

L’attaque, qui a été perpétrée avant l’aube, au moment où les habitants étaient en train de dormir, s’est poursuivie jusqu’au mercredi dans l’après-midi. Il a été indiqué que certaines victimes connaissaient les assaillants. La Commission éthiopienne des droits de l’Homme a promis qu’une aide humanitaire serait envoyée dans la région pour aider les personnes déplacées et blessées.

« Outre les dommages infligés à la vie des gens et à leur corps, les cultures ont été incendiées. Une victime nous a dit avoir vu 18 incendies », dénonce la Commission éthiopienne, précisant qu’il n’y avait ni la police, encore moins les forces de sécurité.

Cette attaque intervient alors que le Premier ministre éthiopien, prix Nobel de la paix en 2019, a lancé une offensive militaire dans la région dissidente du Tigré. Alors qu’il avait annoncé la fin de cette offensive, il y a quelques semaines, les combats se poursuivent toujours.