Ethiopie : le ministre de la Défense Megerssa suspendu par le parti au pouvoir

Lemma Megerssa

Le ministre éthiopien de la Défense, Lemma Megerssa, et deux autres hauts fonctionnaires ont été temporairement suspendus du comité central du parti au pouvoir pour la prospérité. En revanche, on ne sait pas encore si M. Lemma continuera à occuper le poste de ministre de la Défense.

Avant d’être nommé ministre de la Défense, Lemma Megerssa était à la tête de l’État le plus peuplé du pays, Oromia. Mais en novembre dernier, M. Lemma a publiquement critiqué les efforts du Premier ministre pour réorganiser et renommer le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF), une coalition de quatre partis ethniques au pouvoir depuis le début des années 90. Il a également émis des doutes sur la sagesse de M. Abiy de Medemer.

L’annonce de sa suspension intervient à la suite d’une évaluation du parti au cours des deux derniers jours, menée par le Premier ministre Abiy Ahmed. Il est reproché à M. Lemma de méconnaître le parti et ses devoirs. Cette décision fait suite à une série de violences ethniques et religieuses qui ont coûté la vie à plus de 170 personnes.

On ne sait pas encore si M. Lemma continuera à occuper le poste de ministre de la Défense. En revanche, Teyba Hassen, qui était l’adjoint de M. Lemma, quand il était chef de l’État d’Oromia, fait également partie des personnes suspendues pour des raisons liées aux récentes violences, a déclaré le porte-parole.

Fekadu Tessema,  chef de la branche du Parti de la prospérité de la région, a, pour sa part, déclaré aux médias locaux que ceux dont la suspension est divulguée dimanche « pourraient reprendre leurs fonctions chaque fois qu’ils sont prêts à servir dans l’étendue de leur responsabilité ».

Selon la presse éthiopienne, M. Lemma était autrefois un allié proche du Premier ministre Abiy Ahmed et une figure clé de la réforme politique et économique du pays, ces dernières années.