Ethiopie : l’Afrique rend hommage à Meles Zenawi

Au moins 20 000 personnes, dont sept chefs d’Etats africains, ont assisté ce dimanche à Addis-Abeba, la capitale d’Ethiopie, aux funérailles de Meles Zenawi, Premier ministre décédé dans la nuit de lundi à mardi 20 août. Un hommage en fanfare sur fond de vingt et un coups de canon.

Sept chefs d’Etats africains ont assisté aux obsèques de Meles Zenawi. Ce dimanche, à 6 heures du matin, 20 000 personnes se sont rassemblées à la place Meskel, de la capitale éthiopienne Addis-Abeba, pour rendre un dernier hommage au Premier ministre décédé dans la nuit de lundi à mardi 20 août. Après cette cérémonie émouvante, sur fond de fanfare et vingt et un coups de canon, le corps de Melès Zenawi a été inhumé à 15h30 dans la cathédrale de la Sainte-Trinité, où sont déjà enterrés l’empereur Hailé Sélassié et son épouse.

Le décès de Meles Zenawi n’a pas seulement ému les femmes présentes à ses funérailles. Le président sud-africain, Jacob Zuma, a tenu à chanter les louanges du Premier ministre défunt, au pouvoir depuis 21 ans. « Une génération d’Ethiopiens a vu un pays émerger de la famine pour devenir une économie à la croissance très rapide, une croissance à deux chiffres », a-t-il rappelé.

A noter, une petite fausse note venant perturber l’éloge funèbre. Il s’agit de la déclaration nuancée de Susan Rice, la représentante des Etats-Unis à l’ONU : « Si nous étions loin d’être toujours d’accord, notamment sur la démocratie, les droits de l’homme, j’ai toujours été frappée par son jugement rationnel, mûrement réfléchi et jamais motivé par l’idéologie ».

Cet enterrement de Meles Zenawi ouvre la voie à sa succession. Selon toute vraisemblance, Hailemariam Desalegn, Premier ministre adjoint et ministre des Affaires étrangères, devrait occuper le poste de Premier ministre. C’est ce dernier qui, le premier, a fait l’apologie du « dirigeant héroïque » dont le gouvernement doit « suivre ses traces ». Pour graver dans le marbre la mémoire du défunt Premier ministre, Hailemariam Desalegn prévoit la construction d’un centre de recherche et d’un musée à son nom, situé à Addis-Abeba.

Lire aussi :

 Ethiopie : décès du Premier ministre Meles Zenawi

 Lydie Boka : « Meles Zenawi laisse un grand vide à l’Ethiopie »

 Ethiopie : décès du Premier ministre Meles Zenawi