Ethiopie : déplacements forcés de populations

Human Rights Watch a publié mardi 17 janvier un rapport qui pointe les errements de la politique de « villagisation » organisée par le gouvernement éthiopien, à savoir le déplacement forcé d’environ 70 000 personnes dans la région de Gambela dans l’ouest du pays. Leur destination est dépourvue des infrastructures de base, de l’accès aux services gouvernementaux dont la plus grande proximité devait constituer l’objectif de ce programme. Ces déplacements seraient le moyen pour le gouvernement éthiopien de dégager des terres pour les louer aux entreprises agricoles.