Etats-Unis : un jeune Soudanais condamné à 11 ans de prison pour son soutien à Daesh

Un jeune Soudanais de 17 ans, Ali Shukri Ami, a été condamné ce vendredi à 11 ans de prison pour avoir soutenu Daesh sur les réseaux sociaux.

Les Etats-Unis sont intransigeants avec ceux qui soutiennent Daesh. Ali Shukri Amin, un jeune Américain d’origine soudanaise, a été condamné à une peine exemplaire pour avoir soutenu Daesh sur le réseau social Twitter. Il a été condamné à 11 ans de prison pour avoir soutenu le groupe terroriste sur le compte twitter @AmreekiWitness et pour avoir organisé le départ vers la Syrie d’un camarade de classe.

Le juge a demandé qu’il reste sous surveillance pour le reste de sa vie. Il aurait demandé à ses followers de verser des fonds pour l’organisation de l’Etat islamique. Par ailleurs, il donnait des conseils pour crypter des messages mais surtout il aidait des personnes désirant se rendre en Syrie comme son camarade de classe Reza Niknejad qu’il a accompagné à l’aéroport en janvier dernier avant de remettre une lettre d’adieu à sa famille.

Jugé comme un majeur alors qu’il n’a que 17 ans, sa condamnation a été ferme afin de dissuader quiconque souhaiterait soutenir Daesh. Ali Shukri Amin est le premier mineur condamné aux Etats-Unis pour soutien matériel au groupe extrémiste. Pour le procureur Dana Boente, « il s’agit de contrecarrer l’usage sans précédent que fait Daesh sur les réseaux sociaux, tout ceux qui veulent aider les djihadistes seront sévèrement punis ». « Ceux qui utilisent les réseaux sociaux pour soutenir les islamistes radicaux seront poursuivis avec autant de vigilance que ceux qui prennent les armes pour aller se battre », ont précisé les autorités. L’avocat d’Ali Shukri Amin a tenté tant bien que mal de défendre son client, en justidiant son geste par les abus dont sont victimes le peuple syrien depuis que Bachar al-Assad est au pouvoir.

L’Etat islamique dit aussi Daech mène des attaques meutrières en Irak et en Syrie depuis plusieurs années. Désormais le groupe via ses différentes branches mènent des attentats en Afrique. L’Etat islamique recrute quasi quotidiennement des jeunes souvent désoeuvrés, sans emploi. Les Etats-Unis comptent bien enrayer ce recrutement sur leur sol.