Etats-Unis : mort de Freddie Gray en 2015, un policier acquitté

Aux Etats-Unis, un policier a été acquitté dans l’affaire Freddie Gray, jeune noir américain mort en 2015 après son interpellation dans des circonstances floues.

Ayant rejeté l’idée de violences volontaires, le juge Barry Williams a tranché pour une mort accidentelle. Suffisant pour qu’il acquitte un policier, ce lundi 23 mai 2016, dans l’affaire Freddie Gray, jeune noir américain mort en 2015 après son interpellation dans des circonstances floues.

Il s’agit d’Edward Nero, l’un des six policiers jugés qui a été reconnu non coupable des quatre chefs d’accusation qui pesaient sur lui après la mort de Freddie Gray. Le policier était poursuivi pour les charges suivantes : violences volontaires, mise en danger de la vie d’autrui et fautes professionnelles.

Interpellé pour un simple regard déplacé, le matin du 12 avril 2015, Freddie Gray avait été installé dans un fourgon de police dans l’impossibilité de bouger, pour être emmené au poste. Le jeune homme a subi, dans des circonstances inconnues, une fracture des vertèbres cervicales lors du déplacement et il est mort de ses blessures le 19 avril.

Freddie Gray n’avait pas été attaché par une ceinture de sécurité. Le juge Barry Williams affirme qu’Edward Nero pouvait raisonnablement penser que l’un de ses collègues allait s’occuper de cette tâche pour éviter à Freddie Gray de se blesser lors du transport dans le véhicule. Les policiers ont donc plaidé la blessure accidentelle et cette version a été retenue par le juge.