Et si le Zimbabwe devenait le premier pays à utiliser une monnaie numérique ?

Le système Ecocash mis en place au Zimbabwe par un homme d’affaires pourrait propulser le pays au premier rang du système de monnaie numérique.

Dans la course aux innovations numériques, le Zimbabwe n’a rien à envier aux plus grands de ce monde. Ce pays d’Afrique Australe pourrait bien être le premier pays à utiliser les téléphones portables en guise de porte-monnaie. C’est en tout cas l’objectif que s’est fixé le milliardaire Strive Masiyiwa, selon CNN.

Homme d’affaires, notamment propriétaire du groupe de télécommunications Econet, Strive Masiyiwa a créé Ecocash. Les clients peuvent créer un compte en ligne et effectuer toute sorte de transactions financières : paiement de biens de consommation, virements d’un compte à un autre, transfert de fonds à l’international…

Cette technologie est un succès commercial. Moins de deux ans après l’invention de cette technologie, un Zimbabwéen sur trois s’est converti à ce nouveau moyen de paiement, ce qui représente une moyenne de 200 millions de dollars de transactions mensuelles.

« Econet est la réponse stratégique idéale aux enjeux stratégiques que soulève la situation économique du pays », s’est félicité le PDG d’Econet, Darlington Mandivenga. Ce marché numérique permet de résister à la concurrence accrue qui frappe les entreprises de télécommunications africaines.

Avec une croissance du marché numérique de 30% par an en moyenne et plus de 650 millions de téléphones portables recensés en 2011, l’Afrique a dépassé l’Europe et les Etats-Unis en nombre de téléphones mobiles. Avec de tels chiffres, il n’est donc pas improbable que le Zimbabwe devienne le premier pays au monde à utiliser la monnaie numérique. D’autant plus que la crise inflationniste qu’a connu le pays et la faible valeur de la monnaie nationale – le dollar américain est la monnaie la plus utilisée dans le pays – ont favorisé le développement du paiement numérique.