Essimag ou l’orfèvrerie du blog

DossierFemmeNTIC.gif

On peut, certes, créer son blog en 5 minutes sur la Toile… Pour un résultat souvent médiocre il faut le reconnaître. Mais en se donnant un peu plus de mal et en conceptualisant son espace comme un vrai site Internet, avec un véritable esthétisme et une véritable navigation ça peut donner : Essimag. Un des grands musts de la blogosphère d’Afrik. Ce magazine en ligne, entièrement façonné sur la plate-forme gratuite Afrikblog, ouvre la voie à une perception plus noble de l’art du blog.

Un blog avec des onglets de navigation sur chaque page, découpé en rubriques claires et avec une véritable identité graphique ? Vous trouverez tout ça et bien plus encore sur Essimag. Car, comme son nom l’indique, l’adresse est avant tout un magazine, regroupant les articles d’une jeune journaliste officiant pour le Bondyblog, Afrik.com ou encore Planète Jeune. Il n’empêche qu’elle a eu la délicatesse et finalement le réflexe professionnel d’offrir un bel écrin à ses contenus. De la suite dans les idées, donc, qui casse la frontière entre les sites classiques et les blogs.

Un sommaire actif et un seul article sur chaque page

« Je voulais un espace convivial, joli et pratique en matière de navigation, pour publier mes propres articles, explique Essi. Au départ, c’est vrai que je voulais un ‘vrai site’, mais un ami m’a expliqué que ce n’était pas vraiment nécessaire. J’ai vite compris les avantages du blog. D’une part, c’est gratuit, d’autre part, et c’est là pour moi la force des blogs, vous êtes totalement indépendants en matière de mise en ligne. Pas besoin de compétences informatiques. Comme je voulais un univers à moi, j’ai demandé à un ami de me faire une bannière et des boutons de navigation sur Photoshop que je ne maîtrise pas et voilà… J’ai enfin pris un nom de domaine adéquat, www.essimag.com (qui m’a coûté moins de 10 euros), pour faire une redirection sur l’adresse initiale du blog http://essimag.afrikblog.com. Ce qui m’a permis d’avoir un mail contact@essimag.com et de pouvoir faire des cartes de visite avec une véritable adresse de site et un mail cohérant », poursuit-elle. Et l’affaire est dans le sac.

Côté pratique, on appréciera la barre de navigation, réalisée à partir de petites icônes, placée sur chaque page du blog où Essi a eu la bonne idée de ne mettre qu’un seul article par page. Mieux, elle a organisé son sommaire en rubriques (Société, Culture, Mode/Beauté, Femme, Témoignage, Sport, Vidéo, Jeunes Talents). Rubriques regroupant le chapeau (une petite intro) de chacun des articles correspondants, avec un lien hypertexte pour lire la suite. On a ainsi une vision claire et rapide de l’ensemble des contenus du blog.

Vidéos en ligne

« On peut faire encore bien plus de choses en mode avancé sur Afrikblog, mais je suis déjà satisfaite de ce que j’ai pu faire en mode classique », explique Essi. Le mode avancé permet, en effet, de faire à peu près ce que l’on veut sur les pages de son blog puisqu’il ouvre à l’ensemble des lignes de codes html de chaque page. Avec un peu de bidouille, en récupérant ça et là des modules tout fait sur le Web, comme mettre des menus déroulants par exemple, et sans pour autant avoir de fulgurantes connaissances informatiques, on peut customiser son blog à loisir. Il n’y a, alors, plus aucune différence technique avec un vrai site Internet. Si ce n’est la taille de l’espace, plus réduite, dont vous disposez pour votre blog pour stocker vos informations.

Encore que la chose n’a que peu d’importance aujourd’hui, vu qu’il existe de nombreuses solutions pour héberger gratuitement des contenus multimédia ailleurs que chez soi. Et à Essi de témoigner : « Pour tout ce qui est vidéo, je mets tout sur les plates-formes gratuites de partage vidéo, comme Daily Motion ou You Tube, après je récupère juste un lien à inclure dans une des pages du blog pour y insérer directement la vidéo. » En plus de certains clips vidéo, elle a également mis en ligne des interviews audio pour un traitement, autre qu’écrit, de l’information.

Un contenu riche

Côté contenu, c’est près de 40 articles que vous trouverez sur Essimag, avec notamment de nombreux articles sociétés. Vous y trouverez également des interviews de vedettes ou d’artistes de premier plan, à l’image d’Amel Bent, de Mokobé, du slameur Souleyman Diamanka ou du champion du monde poids lourds de boxe française Enoch Effah, que vous retrouverez également dans la galerie photo du mag. Du beau monde pour un beau site. Mais convient-il encore de faire ici la distinction entre le blog et le site Internet. Peut-être conviendrait-il d’inventer un nouveau mot au carrefour des deux termes. Et pourquoi pas « blogosite » ? Quoi qu’il en soit, www.essimag est, au niveau de la démarche et de la logique de communication, sans doute ce qui se fait de mieux dans la blogosphère d’Afrik. Et même au-delà. À visiter absolument. Ça vous donnera peut-être des idées, ou vous ouvrira les yeux sur le champ des possibles en matière de blog …