Espionnés via Google : la faille de Chrome…

La reconnaissance vocale permise par Chrome 25 depuis février 2013 cache un redoutable outil d’espionnage : cette fonction peut en effet être activée de l’extérieur par un intrus, sans que l’utilisateur en ait connaissance… Et ainsi les conversations tenues près de l’ordinateur peuvent être espionnées tranquillement…

Le développeur israélien Tal Ater vient de révéler une faille de taille dans la sécurité du navigateur Chrome que Google invite chaque internaute à installer depuis plus d’un an : une fois la reconnaissance vocale activée, un site espion peut en effet écouter les paroles prononcées à proximité de l’ordinateur, sans que l’utilisateur le sache…

Conseil de Google aux utilisateurs de Chrome qui se servent de la fonction de reconnaissance vocale : vérifier via les paramètres du navigateur la liste des sites autorisés à exploiter le microphone de l’ordinateur… Une manipulation simple, certes, mais à laquelle peu d’internautes recouraient jusque là !

Concrètement, il faut aller dans les réglages du navogateur Chrome, ouvrir les paramètres, poursuivre jusqu’aux paramètres avancés, puis dans Confidentialité, où sont cachés les « paramètres de contenu »… Il faur alors se rendre dans « Médias » pour « interdire aux sites d’accéder à ma caméra et mon microphone », avant si on le souhaite de prévoir quelques exceptions pour autoriser cette manoeuvre à quelques sites de confiance, triés sur le volet…

Précaution que l’on ne saurait trop recommander à tous ceux qui craignent qu’autrui écoute ce qu’ils disent en privé ! On savait déjà que les ordinateurs constituaient des portes d’entrée mal contrôlables dans notre intimité : on découvre qu’ils peuvent aussi être de redoutables espions domestiques… ou professionnels !