Epidémie de rougeole en Ethiopie

L’épidémie de rougeole secoue plusieurs régions en Ethiopie. Selon une source à l’intérieur de la cellule de lutte contre la maladie, l’épidémie aurait déjà causé plusieurs morts. Le gouvernement éthiopien, notamment le ministère de la Santé, a confirmé la présence de l’épidémie et rassure sur le fait que des mesures sont prises pour éradiquer la maladie.

Pour combattre efficacement la maladie, le gouvernement a mis en place, à l’échelle nationale, une campagne de vaccination qui débutera en avril 2020. Sur les neuf régions que compte le pays, six ont déjà été touchées par la maladie. Les régions les plus affectées sont les districts ruraux puisque le taux de vaccination y est très faible. Selon le bilan officiel, 228 cas ont été détectés, rien que pour le compte de cette semaine, particulièrement dans les régions Sud ayant une forte concentration populaire où les statistiques de contagion sont les plus élevées.

Selon les informations données par l’Organisation des Nations Unies (ONU), le premier cas de la maladie avait été enregistré au cours du mois de décembre 2019, avant qu’elle ne se propage et ne devienne une épidémie, en janvier 2020. Selon les spécialistes, l’épidémie de rougeole, qui touche principalement les enfants, a considérablement baissé sur le plan mondial, entre 2000 et 2016. De près de 850 000 décès, en 2000, l’épidémie a régressé pour atteindre 132 000, en 2016, à cause de l’augmentation des vaccinations.

En dehors de l’Ethiopie, la rougeole frappe d’autres pays de la région du centre et de l’est de l’Afrique. En 2019, ce sont 310 000 personnes qui ont été affectées par la maladie en RDC, et 6 000 en sont morts. Du côté de la République centrafricaine, ce sont 5 724 cas qui ont été identifiés avec 83 décès. Lorsque l’on remonte un peu plus au Nord, on retrouve un pays comme le Tchad où, en 2019, il y a eu 26 623 infections dont 259 ont été fatales.