Environnement : lancement du projet « Tunisie Casques Verts »

La Tunisie lance le projet « Tunisie Casques Verts » visant à sensibiliser les Tunisiens aux questions écologiques.

La Tunisie et les Pays-Bas ont signé, mardi, une campagne baptisée « Tunisie Casques Verts » qui a pour objectif de créer des équipes associatives mobiles chargées de sensibiliser la population sur les questions environnementales. Le projet a été signé, d’une part, par le secrétaire d’Etat au Développement durable, Mounir Majdoub, le secrétaire d’Etat aux Affaires régionales et locales, Abderrazek Ben Khelifa, et, d’autre part, par l’ambassadeur hollandais à Tunis, Hans van Vloten Dissevelt.

« Il est temps de déclarer la guerre à tous les comportements inciviques qui menacent l’environnement et aux ennemis de la propreté », a déclaré Ben Khelifa. Les causes de la dégradation de la situation environnementale en Tunisie après la révolution s’expliquent notamment par l’absence de comportement civique et le peu d’efforts déployés par la société civile, estime le secrétaire d’Etat aux Affaires régionales et locales.

Au départ, 44 personnes seront chargées de sensibiliser les Tunisiens sur les dangers que représente une mauvaise gestion de l’environnement. Elles seront formées dans les domaines de l’action municipale, la protection de l’environnement, la gestion des déchets, la communication et la participation citoyenne.

Ces équipes, qui se déplaceront en bicyclette, seront postées dans huit principales grandes villes : Tunis, Sousse, Kairouan, Bizerte, La Marsa, Kélibia, Ezzahra et Raoued. D’autres régions seront investies ultérieurement. Les zones d’opération seront les routes et les trottoirs, les espaces verts, les plages et zones côtières, les équipements et infrastructures urbaines.