En tournée africaine, John Kerry menace le Soudan du Sud

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a quitté Washington, capitale des Etats-Unis, ce mardi, dans la soirée, pour se rendre en Afrique. Ce voyage va le conduire en Ethiopie, en République démocratique du Congo (RDC) et en Angola. John Kerry n’a pas manqué de menacer le Soudan du Sud de sanctions.

Au cours de sa tournée en Afrique, le secrétaire d’Etat américain John Kerry va tenter « d’encourager le développement de la démocratie, (de) promouvoir le respect des droits de l’Homme et (de) faire avancer la paix et la sécurité », selon le porte-parole du département d’Etat, Jen Psaki. Parti des Etats-Unis ce mardi, dans la soirée, John Kerry va se rendre en Ethiopie, en République démocratique du Congo (RDC) et en Angola. Sa tournée va durer jusqu’au 5 mai prochain.

Addis Abeba, la capitale de l’Ethiopie, est la première destination du secrétaire d’Etat américain. Il va y rencontrer des dirigeants de l’Union africaine (UA) de pays comme l’Ethiopie, le Kenya et l’Ouganda. Le conflit au Soudan du Sud sera au centre des discussions.

John Kerry menace le Soudan du Sud de sanctions

« Nous allons délivrer des messages durs aux deux parties pour leur indiquer qu’elles seront tenues responsables si elles ne prennent pas les mesures nécessaires pour mettre fin aux hostilités », a averti John Kerry, selon l’AFP. Les pourparlers de paix entre le Président sud-soudanais Salva Kiir et son ancien Vice-président Rieck Machar, les deux belligérants de ce conflit, se déroulent depuis plusieurs semaines à Addis Abeba.

Il a indiqué que Washington « travaillait sur une liste d’individus » qui pourraient être ciblés par des sanctions. « Nous avions vu les problèmes, mais aucun de nous n’avait vu que cela pouvait tourner aussi mal et aussi vite », a déclaré le chef du département d’Etat alors que son pays a été le parrain de l’indépendance du Soudan du Sud en 2011.

John Kerry va ensuite poursuivre son voyage à Kinshasa, capitale de la RDC, où il rencontrera notamment le Président Joseph Kabila. « Nous avons le sentiment d’avoir remporté certains succès en RDC (…). On regarde maintenant où l’on peut aller pour les prochaines étapes », poursuit-il. A rappelr que l’ONU et l’armée congolaise ont réussi à défaire la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), à la fin de l’année dernière, après plus d’un an de lutte.

Le voyage de John Kerry se terminera en Angola où il va s’entretenir avec le président de la République, José Eduardo dos Santos.