En Afrique du Sud, les supporters de Jacob Zuma réclament le départ de Mbeki.

Après le non-lieu obtenu vendredi par Jacob Zuma dans son procès pour corruption, la crise politique s’aggrave au sein de l’ANC (Congrès national africain), le parti au pouvoir, indique RFI. Des factions du parti et leurs alliés politiques ont multiplié les appels à la démission du président de la République. Cette position aurait été renforcée, selon le site, par les déclarations du juge qui a évoqué lors de l’audience la possibilité d’un complot politique du clan Mbeki contre Zuma.