Electricité : le Nigeria, nouveau fournisseur du Bénin

Quatre chefs d’Etats ouest-africains étaient au Bénin, mardi dernier, pour la mise en service de l’interconnexion des réseaux électriques entre le Bénin et le Nigeria. Depuis des mois, les Béninois subissent des délestages intempestifs qui leur causent d’énormes désagréments.

Le Chef de l’Etat béninois Thomas Boni Yayi a négocié avec le Nigeria une interconnexion qui soulagera en partie les populations béninoises qui souffrent depuis plusieurs mois d’interruptions intempestives de la fourniture d’électricité. Ainsi, mardi dernier, l’interconnexion des réseaux électriques de la Communauté Electrique du Bénin (CEB) et de la Transmission Company of Nigeria (TCN) a été mise en service, à Sakété, localité située à cent kilomètres de la capitale béninoise, Cotonou. Le site a été inauguré en présence du président nigérian Olusegun Obasanjo, de son homologue ghanéen, John Kufuor, également président en exercice de l’Union Africaine(UA), et du président togolais Faure Gnassingbé.

Une fourniture en énergie moins onéreuse

Cette interconnexion assure désormais la continuité entre les réseaux du Nigeria, du Bénin, du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Burkina. La TCN apporte à la CEB une puissance supplémentaire de 75 Mégawatts, ce qui éloigne sensiblement le spectre du délestage qui tourmente les populations du Bénin et du Togo. D’un coût global de 13 milliards de F CFA, le projet a été financé par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Banque Régionale d’Investissement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BRIC) et la Banque africaine de développement (BAD). Le coût de la nouvelle source d’électricité, du fait de la proximité entre le Bénin et le Nigeria, sera moins élevé pour l’Etat béninois, comparé à l’énergie fournie par la Côte d’Ivoire et le Ghana.

 Lire aussi : 10933