Elections RDC : Local Voices donne la parole au Sud-Kivu

ceni29.jpg

Local Voices est un web-reportage qui s’intéresse aux habitants du Sud-Kivu, en RDC. Les deux créateurs du projet ont suivi jour après jour le processus électoral dans cette région et continuent de le faire jusqu’à la proclamation des résultats de l’élection présidentielle.

Loin des projecteurs médiatiques de Kinshasa, deux belges, François Van Lierde et Alexis Bouvy, ont choisi de se plonger au cœur de la population rurale du Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo (RDC). Ils racontent l’élection présidentielle, vue des zones rurales de l’Est. Tous deux arrivés en RDC en 2006, en tant qu’observateurs pour les premières élections démocratiques du pays, les deux aventuriers ont élu domicile au Sud Kivu. Ensemble, ils relatent les changements qui se sont produits à Bunyakiri, une entité territoriale enclavée dans la partie nord du Sud-Kivu, pendant la campagne électorale. Ce projet, c’est : « Local Voices ».

Local Voices commente au quotidien, et ce jusqu’à la proclamation des résultats, le déroulement de l’élection présidentielle comme elle est vécue par les populations rurales de Bunyakiri. Leur projet est « un témoignage vivant, brut, original et évolutif sur les élections au Village, à travers le regard et les paroles des acteurs locaux eux-mêmes. » C’est aussi l’occasion pour les habitants de Bunyakiri, loin de la capitale, de s’exprimer et de livrer leur sentiment sur cette campagne électorale qui malheureusement a fait de nombreuses victimes dans le pays. La parole est donnée aux agriculteurs, aux jeunes, aux moins jeunes, aux églises… Bref, tout le monde à sa place chez Local Voices. Tous les deux jours en moyenne, les deux acolytes publient des reportages et des photographies sur leur site web.

Toutefois, le web-reportage tient à sa neutralité. Certes, il s’intéresse au déroulement de l’élection présidentielle à Bunyakiri, mais il se veut non partisan et apolitique. François et Alexis ont également travaillé, fin 2006, sur la question sensible des groupes armés à Bunyakiri. Depuis, ils n’ont plus vraiment quitté le pays. François, lui, s’est dirigé vers le développement rural avec l’ONG Oxfam, alors qu’Alexis s’est engagé dans la résolution de conflits avec l’ONG suédoise Life & Peace Institute.

Local Voices en photos

Lire aussi :

 Reportage : Bukavu et Goma dans l’attente des résultats des élections…

 RDC : Une présidentielle à risques