Elections générales chaotiques au Soudan

Seize millions de soudanais sont appelés jusqu’au mardi 13 avril, à participer aux premières élections générales multipartites du pays depuis 1986. Les électeurs qui ont commencé à se rendre aux urnes ce dimanche doivent voter en tout 12 fois, pour désigner le président du pays, leurs députés et, selon les régions, toute une série de responsables locaux. Les deux principaux rivaux du président Omar El-Béchir, Yasser Arman, un musulman laïque défendant les couleurs du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM, ex-rebelles sudistes), et Sadek al-Mahdi, ancien Premier ministre et chef du parti Umma (nationaliste), se sont retirés de la présidentielle, accusant notamment le président sortant de fraude, écrit NouvelObs.