Elections en Sierra Leone : les premiers dépouillements laissent présager un second tour

Le Sierra Leone pourrait connaître un deuxième tour dans ses élections présidentielles et législatives si les résultats partiels du premier tour, qui s’est tenu samedi 11 août, se confirment. Le Réseau des radios indépendantes donne l’opposition devant, au contraire d’une radio proche du parti au pouvoir, qui donne les siens vainqueurs. Ce qui a poussé le président sortant à appeler les forces de sécurité à la vigilance.

Les Sierra Leonais pourraient une nouvelle fois avoir recours à leur carte d’électeurs en septembre prochain. A ce jour, sur 14 districts, 5 ont publié les résultats partiels du premier tour des législatives et des présidentielles qui se sont tenues le samedi 11 août, selon Reuters. Ils donnent le parti du Congrès de tout le peuple (APC, All People’s Congress) d’Ernest Bai Koroma en tête, devant Solomon Berewa, du Parti Populaire de Sierra Leone (SLPP), qui occupe actuellement la fonction de vice-président. Le Réseau des radios indépendantes crédite le premier de 45% des voix contre 35% au second. Un espoir pour l’opposition, qui se doit d’attendre les résultats de plusieurs fiefs du SLPP.

Une radio annonce le parti au pouvoir vainqueur

Deuxième bon point pour le parti numéro un de l’opposition, les résultats provisoires du Mouvement populaire pour le changement démocratique (Pmdc), qui obtient 15% des suffrages. Selon un coordinateur du Réseau des radios indépendantes, le PMDC, qui est une faction dissidente du parti au pouvoir, a divisé les votes du SLPP, favorisant l’opposition et notamment le parti d’Ernest Bai Koroma. Un deuxième tour sera organisé en septembre prochain si aucun parti n’obtient 55% des suffrages.

Alors que la Commission nationale des élections (NEC), qui doit proclamer les résultats officiels, ne s’est pas encore exprimée, une radio proche du Congrès de tout le peuple a annoncé lundi la victoire de ce parti. Ce qui a poussé le président sortant, Ahmad Tejan Kabbah, a ordonner aux forces de sécurité du pays de répondre « avec fermeté » aux éventuelles tentatives de déstabilisation.

Le premier tour des présidentielles et des législatives s’est déroulé samedi dernier dans le calme, selon les observateurs internationaux déployés dans le pays, parmi lesquels ceux de l’Union européenne et de l’Union africaine. Avec un taux de participation avoisinant les 75%, le Sierra Leone espère en finir avec la violence, six ans après la fin d’une guerre civile d’une décennie. Les autorités organisaient pour la première fois des élections sans le concours de l’ONU, qui a quitté le pays en 2005.