Elections au Zimbabwe : Mugabe déclare la guerre à l’opposition

Le président actuel du Zimbabwe, Robert Mugabe, défend farouchement son siège, selon TV5. A moins de deux semaines du second tour des élections présidentielles et en pleine période de violences politiques, la « guerre » à l’opposition est ouvertement déclarée : « Nous sommes prêts à mourir pour ce pays et à partir en guerre pour lui », a-t-il déclaré samedi à Harare. Depuis quelques semaines l’opposition et les proches de son leader, Morgan Tsvangirai, sont sujets à des pressions policières ainsi qu’à des actes de violence. La population, elle aussi, est régulièrement prise à parti. La campagne du MDC (parti d’opposition) est de ce fait sérieusement contrariée. Pour Robert Mugabe, une victoire du MDC signifierait la fin de l’indépendance et le retour du pays aux mains des Occidentaux.