Élection présidentielle au Bénin : Reckya Madougou portée par deux mouvements politiques


Lecture 2 min.
Reckya Madougou
Reckya Madougou

Jeudi 4 février 2021. Dernier jour de dépôt des dossiers de candidature pour l’élection présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin. L’opposition au régime du Président Talon s’active. Si rien n’est encore totalement clair, un nom s’est tout de même imposé de part et d’autre : Reckya Madougou.

A quelques heures de la clôture du dépôt des dossiers des potentiels candidats à l’élection présidentielle du 11 avril prochain au Bénin, l’opinion publique nationale attend toujours d’être clairement fixée sur les pions que l’opposition compte positionner. Après de longues heures de tractations, le parti “Les Démocrates” de l’ancien Président Boni Yayi a fini par livrer, tard dans la soirée du mercredi 3 février 2021, le nom de son duo présidentiel. Il s’agit de Reckya Madougou, ancienne ministre de Boni Yayi et actuellement conseillère spéciale du chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, désignée comme candidate pour la Présidence, et de Patrick Djivo, ancien député à l’Assemblée nationale choisi pour briguer le poste de vice-président.

Tôt ce matin, le Front pour la restauration de la démocratie (FRD), creuset réunissant plusieurs partis et mouvements politiques hostiles à la gouvernance du Président Patrice Talon – le parti Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (DUD) de l’ancien député Valentin Aditi Houdé, le parti “Les Démocrates”, le mouvement “Rassemblement” de Joël Aïvo, et le mouvement Ensemble construisons notre République (EnCoRe) de Nadin Tayéwo Kokodé – sort, à l’issue de la session extraordinaire de la conférence des présidents, les noms de ses candidats. Reckya Madougou revient, mais en tant que prétendante à la vice-présidence, aux côtés de Joël Aïvo retenu pour briguer la présidence.

Selon des sources internes au parti “Les Démocrates”, le duo Reckya Madougou-Patrick Djivo initialement annoncé était provisoire, et devait être soumis à l’appréciation du Front qui ambitionne de présenter un duo de candidats unique pour l’opposition dite radicale. Si cette logique est maintenue, la carte Joël Aïvo-Reckya Madougou, déjà agitée, depuis quelques jours, dans l’opinion publique nationale, est alors certainement celle de cette opposition radicale. Dans ce sens, les dossiers des deux personnalités retenues sont attendus par le président du Front, Valentin Aditi Houdé, ce jour à 11 heures heure locale, en vue de leur dépôt à la Commission électorale nationale autonome (CENA). A quelques heures seulement de la clôture.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter