Egypte : une femme musulmane autorisée à marier

Amal Soliman sera la première femme musulmane « maazoun ». Un métier notarial occupé jusqu’alors par les hommes, qui permet notamment de sceller civilement les mariages religieux. Diplômée en droit, Amal Soliman a déclaré : « J’étais sûre d’être nommée car j’avais plus de compétences que mes concurrents mâles » rapporte TV5. Si aucun texte religieux n’interdit à une musulmane d’être maazoun, les dignitaires de l’université d’Al-Azhar contestent cette décision. En revanche, le ministre de la Justice, Mamduh Meri, l’appuie.