Egypte : un policier abattu au Caire

Un policier, qui effectuait sa garde devant un bureau de poste, a été tué, ce jeudi, au Caire, la capitale égyptienne.

L’insécurité ne cesse de grandir en Egypte. Un policier a été abattu par des inconnus à moto, ce jeudi 10 décembre 2015, au Caire, alors qu’il se trouvait devant un bureau de poste, ont indiqué des hauts responsables de la police. Cela s’est pasé en début de matinée, lorsqu’un ou deux hommes à moto ont ouvert le feu sur ce policier en civil chargé de la protection d’un bureau de poste du quartier de Giza, dans le sud de la métropole du Caire. Il a été tué sur le coup, a précisé un haut responsable de la police, soulignant que les assaillants ont pris la fuite.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame. Mais pour l’heure, les enquêteurs ne sont pas en mesure d’affirmer s’il s’agissait d’un crime de droit commun ou d’un nouveau meurtre de policier s’inscrivant dans une série d’attaques similaires menées par des groupes terroristes, essentiellement la branche égyptienne de l’organisation de l’Etat islamique (EI). Il faut dire que ce genre d’attaques par des hommes à moto visant des policiers ou des soldats ne sont pas rares dans la capitale égyptienne et se produisent régulièrement dans la péninsule du Sinaï.

Ces nombreux attentats suicides ou attaques commando sont revendiqués essentiellement par la Province du Sinaï, la branche égyptienne de l’EI, qui s’est implantée dans le Sinaï. Elle affirme souvent agir en représailles à la chute de l’ancien Président égyptien Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet 2013 par l’actuel Chef de l’Etat Abdel Fattah al-Sissi. Et à la sanglante répression contre ses partisans, qui sont pour la plupart issus de la confrérie des Frères musulmans, reconnue comme une organisation terroriste par les autorités, qui lui ont par ailleurs interdit de manifester.

L’organisation armée a d’ailleurs revendiqué, dès le départ l’attaque terroriste contre l’avion russe, qui s’est crashé dans le Sinaï, faisant 224 morts.