Egypte : trois morts dans l’explosion d’une bombe

Trois personnes ont été tuées, ce mardi, par l’explosion de leur véhicule dans le quartier du Six Octobre à Gizeh, près du Caire.

Un jour après l’assassinat du procureur général égyptien, Hicham Barakat, trois personnes sont mortes, ce mardi 30 juin 2015, lors de l’explosion de deux engins placés dans leur véhicule, près d’un commissariat de police dans le quartier du Six Octobre à Gizeh. L’identité des victimes n’est pas encore connue.

Le procureur général a été tué dans un attentat à la voiture piégée, le 29 juin, une date coïncidant avec le deuxième anniversaire des manifestations anti-Morsi qui ont provoqué l’éviction du Président islamiste Mohamed Morsi, en juillet 2013, par l’actuel Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, alors chef de l’armée. L’attentat a été revendiqué par un groupe dénommé « La Résistance populaire de Gizeh ». Deux civils et deux policiers ont été blessés.

Le Président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a réagi à l’assassinat du procureur général, ce mardi, lors de l’inhumation de la victime. Il a promis des amendements aux lois de procédure pénale pour que les procès des islamistes et suspects terroristes arrêtés soient beaucoup plus rapides. Il a promis aussi d’accélérer l’application des condamnations, faisant certainement allusion à la condamnation à la peine de mort de Mohamed Morsi ainsi que des leaders de la confrérie. Entouré d’un grand nombre de juges, Sissi a en outre promis de riposter suite à cet assassinat.

Selon Xinhua, ce mardi, au moins trois militants ont été tués et des dizaines d’autres arrêtés lors de raids menés par les forces de sécurité dans les villes d’El-Arich et de Cheikh Zouweid, dans le Nord-Sinaï.