Egypte: trois militants anti-Moubarak condamnés à trois ans de prison

Trois militants actifs lors de la révolte qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir en 2011 ont été condamnés ce dimanche, à trois ans de prison, en Egypte, pour avoir manifesté contre les nouvelles autorités ayant destitué le Président islamiste Mohamed Morsi, selon des sources judiciaires.

Trois militants actifs lors de la révolte qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir en 2011 ont été condamnés ce dimanche, à trois ans de prison, en Egypte, pour avoir manifesté contre les nouvelles autorités ayant destitué le Président islamiste Mohamed Morsi, selon des sources judiciaires.

Il s’agit de Ahmed Maher, Ahmed Douma et Mohamed Adel. C’est la première fois qu’un tribunal condamne des manifestants non islamistes depuis que l’armée a destitué Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier, et que le nouveau pouvoir dirigé de facto par les militaires réprime implacablement tout rassemblement des pro-Morsi depuis mi-août.

Ils ont été condamnés après avoir été jugés coupables d’avoir organisé et participé fin novembre à une manifestation « illégale », car non autorisée. Cette manifestation visait à protester notamment contre une nouvelle loi interdisant tout rassemblement qui n’aurait pas été annoncé trois jours avant au ministère de l’Intérieur, lequel se réserve le droit de l’autoriser ou l’interdire.