Egypte : six migrants soudanais tués par balle

Les corps de six migrants soudanais tués par balles ont été retrouvésn ce lundi, dans le Sinaï en Egypte, à la frontière israélienne.

Selon des responsables de la sécurité et de la santé, les corps de six migrants soudanais tués par balles ont été retrouvés, ce lundi 23 novembre 2015, dans le Sinaï en Egypte à la frontière israélienne. Ce groupe de migrants, parmi lesquels onze ont été blessés, tentait de rentrer en Israël, ont précisé ces autorités. Mais elles n’ont pas précisé les circonstances dans lesquelles ils ont été tués.

La région désertique s’étendant de l’est du Soudan à travers l’Egypte jusqu’à la péninsule du Sinaï est l’un des principaux axes de trafic de migrants africains en quête d’emplois. Elle est surtout empruntée par des Erythréens qui cherchent à se rendre en Israël. Mais il n’est pas rare que nombre de ces migrants ratent la destination finale, périssant en cours de route.

Certains migrants sont aussi parfois interpellés et même tués par la police. Entre 2009 et 2011, la police égyptienne a régulièrement tué ou blessé des migrants à la frontière, alors qu’ils tentaient de s’introduire de manière illégale en Israël. Pas plus tard que le 15 novembre dernier, les corps de 15 migrants africains tués par balles ont été retrouvés en Egypte, à la frontière avec Israël.

Il faut dire que depuis la chute de l’ancien Président Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet 2013 par l’actuel chef de l’Etat Abdel Fattah al-Sissi, le nord du Sinaï est le théâtre d’une insurrection armée responsable d’attentats contre les forces de l’ordre égyptiennes ayant fait des centaines de morts.